Rage

Rappel à la clientèle
Il convient de rappeler la vigilance à accorder à l’égard de cette maladie : informer les clients sur les risques existant avec des chiens ou des chats provenant de pays où sévit la rage.

- Le vétérinaire doit signaler à la DD(CS)PP l’importation de chiens ou de chats ne respectant pas les règles à l’importation.
- La gestion d’un cas de rage importé est toujours lourde à la fois sur le plan animal et humain.
- La prévention et l’information des propriétaires et des professionnels par les vétérinaires restent primordiales.

Généralités

La France indemne de rage

La France a recouvré son statut “indemne de rage” le 19 février 2010 conformément à l'article 8.10.2 du code sanitaire de l'OIE.

Il n'y a pas de liste officielle des pays indemnes de rage : il s'agit d'une auto-proclamation sur la base des critères de l'OIE.

Le virus rabique spécifique aux chauves-souris insectivores n’est pas pris en compte dans la détermination du statut indemne de rage.

Depuis 2001 : onze cas de rage importés en France, alors que la maladie est absente du territoire. Tous ces cas étaient liés à des animaux contaminés à l’étranger.

Le dernier cas, dans la Loire, en mai 2015, concernait un chien contaminé en Algérie.

31 août 2015 : un cas en Guyane.

Législation sanitaire

Le Ministère de l’Agriculture pour prévenir l’apparition ou enrayer la propagation de la rage peut rendre obligatoire la vaccination et réglementer la circulation, le transport des animaux dans les lieux publics (code rural L223-13).

Suspicion clinique

Après avoir isolé l’animal, prévenir la DD(CS)PP* et lui transmettre les commémoratifs de l’animal. La DD(CS)PP* donnera la conduite à tenir (durée de la surveillance, euthanasie si elle est nécessaire, l’acheminement de la tête de l’animal en vue d’analyse en cas de décès,...).

Les prélèvements seront envoyés soit à l’Institut Pasteur (animal ayant mordu une personne) soit au laboratoire de référence Anses Nancy (pas de contact humain contaminant).

Les personnes ayant été mordues seront orientées vers leur médecin traitement ou le centre antirabique le plus proche.

Animal mordeur

La mise sous surveillance «mordeur» est obligatoire pour tout animal ayant mordu ou griffé une personne. Elle permet de s’assurer, à l’issue des 15 jours de surveillance, que l’animal n’était pas excréteur au moment de la morsure. La mort de l’animal ou l’apparition de symptômes ainsi que toute non présentation de l’animal doivent être signalés à la DD(CS)PP*.

Mise sous surveillance des animaux mordeurs ou griffeurs

Animal domestique :

- Durée de surveillance sanitaire en cas de morsure ou de griffure : 15 jours avec trois visites chez le vétérinaire sanitaire.

__________

Animal sauvage apprivoisé ou en captivité :

- Durée de 30 jours et trois visites chez le vétérinaire sanitaire.

Animal reconnu enragé

En cas de diagnostic rage établi par un organisme ou un labora- toire agréé (abattage immédiat, art. L 223-9 du code rural). Tout diagnostic ne peut être confirmé qu’après la mort de l’animal.

Chien ou chat contaminé

A la demande du Préfet, le maire fait procéder à l’abattage de l’animal contaminé non vacciné.

Dispenses de vaccination

Corse, Martinique, Guadeloupe et Réunion. Dispenses pour séjours en camping, centres de vacances ou courses de lévrier. (Arrêté du 14/01/2008).

Obligation de vaccination

- Chiens considérés dangereux 1ère et 2ème catégorie (selon la loi du 6 janvier 1999).

- Dès qu’un département est déclaré infecté (dans le mois suivant l’arrêté ministériel)

- Sortie et entrée du territoire

Rassemblements d’anImaux : la vaccination peut être exigée.

Interdiction de vaccin des animaux mordeurs ou griffeurs

Interdiction de vaccin des animaux mordeurs ou griffeurs domestiques et sauvages, durant la surveillance sanitaire.

Les carnivores vaccinés doivent être identifiés par un procédé agréé des autorités.

Laboratoires

Laboratoire de la Rage et de la Faune Sauvage de Nancy

ANSES Agence Nationale Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail

Technopôle agricole et vétérinaire CS 40009 - 54220 MALZEVILLE cedex

Contact : Mme MONTCHATRE-LEROY Elodie

03 83 29 89 50

https://www.anses.fr/fr/content/ laboratoire-de-la-rage-et-de-la- faune-sauvage-de-nancy

Institut Pasteur

Centre National de Référence de la Rage CNRR

25-28 rue du Dr Roux - 75015 PARIS

01 45 68 80 00

http://www.pasteur.fr/ip/easysite/ pasteur/fr/sante/centres- nationaux-de-reference-et- centres-collaborateurs-de-l-oms

____________________

Centre Collaborateur de l'OMS (CCOMS) de Référence et de Recherche pour la Rage Unité dynamique des Lyssavirus et Adaptation à l’Hôte Institut Pasteur

25-28 rue du Dr Roux - 75015 PARIS

01 45 68 8750

herve.bourhy@pasteur.fr

____________________

Centre médical - Informations

209 rue de Vaugirard 75015 PARIS

01 45 68 80 88

Mordu, griffé, léché par un ani- mal, fièvre au retour d’un voyage, vaccination antirabique, consultations, analyses.

Institut de veille Sanitaire

12 rue du Val d’Osée - 94415 SAINT-MAURICE cedex

01 41 79 67 00

www.invs.sante.fr

Réglementation

Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

251 rue de Vaugirard - 75732 PARIS cedex 15

Bureau de la Protection Animale

Contact : Mme MARCÉ Clara

01 49 55 84 74

clara.marce@agriculture.gouv.fr

__________

Bureau de la Santé Animale

Contact : Dr Vét. FEDIAEVSKY Alexandre

01 49 55 84 57

alexandre.fediaevsky@ agriculture.gouv.fr

Analyse critique des récents cas de rage de mammifères terrestres survenus en France

Contact : Mme CHAIX Gwendoline

Thèse ENVA 2009

http://theses.vet-alfort.fr

Rage faune sauvage ELIZ Entente de Lutte Interdépartementale contre les Zoonoses

Bâtiment G Domaine de Pixéricourt - 54220 MALZEVILLE

03 83 29 07 79

www.ententeragezoonoses.com

Vaccination

Carnivores domestiques

Le passeport est le support unique. Obligation pour le vétérinaire de tenir un registre. (Arrêté du 10 octobre 2008)

La vaccination antirabique des animaux domestiques ne peut être éffectuée que par des vétérinaires titulaires d’un mandat sanitaire.

Primo-vaccination chiens chats

l’animal ne peut être vacciné qu’à partir de l’age de 12 semaines (harmonisation européenne depuis 2014)

La validité de la primo-vaccination débute 21 jours après l'injection et s'étend jusqu'à un an après l'injection.

La validité des injections de rappel débute le jour de l'injection et couvre la période définie par le laboratoire producteur. Elle est fonction du RCP du vaccin dans le pays où celui-ci a été pratiqué.

Règlement UE 576/2013 annexe III.